Leukodécadence: Rob « Marquis » Messel(de Race Blanche Jurisprudence Morano) devient champion du monde d’air guitar

Featured Video Play Icon

20 concurrent étaient en lice pour la finale des championnats mondiaux d’air guitar. C’est un Américain, Rob « Marquis » Messel, qui s’est distingué dans la compétition notamment grâce à ses glissades sur la scène.

Costume spectaculaire, maquillage outrancier et une bonne dose d’énergie : vingt concurrents sont montés sur scène pour un concert survitaminé de guitare… sans guitare, et tenter de décrocher le convoité titre de champion du monde d’air guitar. Une récompense revenue cette année à l’Américain Rob « Marquis » Messel. 

20 concurrents en lice

Le championnat du monde de la spécialité se déroule depuis 24 ans chaque été dans la petite ville finlandaise de Oulu, près du cercle polaire. Ce concours est aujourd’hui devenu une institution dans un pays toujours fier d’organiser des compétitions d’à peu près n’importe quoi, de courses où il faut porter sa femme jusqu’à l’épreuve d’endurance suprême : rester assis nu le plus longtemps possible sur une fourmilière. 

Rob Messel “Le Marquis” a remporté les championnats du monde de air guitar en Finlande | EPA/MAXPPP

Et si l’idée de se tortiller sur scène déguisé en homme des cavernes, en sorcier ou en gorille tout en jouant frénétiquement de sa guitare invisible peut sembler un peu futile à certains, les 20 concurrents en course cette année ont préparé leur affaire très minutieusement. 

« J’ai joué de différents instruments au fil des années mais je suis limité par ma technique », a avoué à l’AFP le vainqueur Rob « Marquis » Messel. « Mais l’air guitar, c’est une page blanche et vous pouvez tout faire »

Il a battu la double championne en titre

L’Américain a notamment ébloui les juges avec ses glissades à travers la scène, qui lui ont permis de prendre la première place à la double championne en titre, la Japonaise Nanami « Seven Seas » Nagura. Celle-ci a toutefois également enchanté le public avec son énergie diabolique et en réussissant à jouer de sa guitare imaginaire… avec les dents. 

Nanami Nagura alias Seven Seas a remporté deux années de suite le championnat du monde | KIMMO BRANDT / EPA / MAXPPP

D’autres sont allés jusqu’à s’asperger de ketchup et le candidat français Frédéric « French Kiss » Reau a, lui, surpris en prenant le temps de répondre à un appel (imaginaire) de sa mère au beau milieu de sa performance. Mais ce n’était visiblement pas ce que les juges recherchaient en priorité. Son compatriote Vincent « Lord Scrat »Roussel, champion de France de la discipline, n’a pas davantage convaincu.

Ouest France