Leukodécadence: Portrait du Meurtrier Oleg Sokolov(apparenté RN NDLR)

En novembre 2019, à Saint-Pétersbourg, un historien russe renommé est arrêté alors qu’il tente de se débarrasser du corps démembré de sa jeune compagne. Enquête sur un fait divers brutal et mystérieux, comme son auteur.

Commençons par les faits : dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 novembre 2019, l’historien russe Oleg Sokolov, 63 ans, éminent spécialiste de la période napoléonienne, a abattu sa compagne Anastasia Yeshchenko, 24 ans, de quatre coups de fusil durant son sommeil. Le lendemain, après avoir dissimulé le corps sous un lit, Sokolov est allé acheter une scie.

Le soir, il a reçu un couple d’amis à son domicile, situé à l’un des endroits les plus charmants de Saint-Pétersbourg, sur les bords de la rivière Moïka. Ses invités partis (qui bien entendu ne se sont pas doutés un instant qu’ils avaient dîné près d’un macchabée), Sokolov a continué à boire. Beaucoup. Pour se donner du courage, a-t-il dit. Puis il s’est mis à l’ouvrage : il a découpé les jambes, les bras et la tête d’Anastasia

Il a aussi beaucoup pleuré, a-t-il déclaré. A ce stade du récit, peut-être faut-il dire un mot sur le physique de Sokolov : carrure de rugbyman, une centaine de kilos pour 1,80 mètre (quand Anastasia faisait la même taille, mais avec une silhouette très gracile).

Sous l’œil des caméras

 

Nouvelobs.com