Leukodécadence: Patrick Artus : « Il va y avoir des faillites en chaîne »(sic)

L’économiste en chef de la banque Natixis décrypte la réponse du gouvernement à la crise. A la différence de la Chine, l’appareil productif français est en train de s’arrêter. Un gel de la production auquel on ne peut pas faire face financièrement

D’un côté, Emmanuel Macron nous dit qu’on est « en guerre » et de l’autre, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin, Muriel Pénicaud et même Christophe Castaner enjoignent aux salariés de retourner travailler, aux chantiers de rouvrir et en particulier aux artisans du bâtiment de reprendre leurs travaux. Pourquoi cette cacophonie ?

Il y a eu un problème de communication. Le gouvernement aurait dû faire une distinction plus claire entre trois catégories de personnel.

  1. Ceux dont on ferme les établissements pour raisons sanitaires (cafés, hôtels, restaurants, commerces non indispensables) et qui peuvent donc bénéficier du chômage partiel.
  2. Ceux qui peuvent télétravailler. On estime que c’est 30 % à 40 % des emplois.
  3. Tous les autres, qui doivent continuer à se rendre au travail et dont on doit s’assurer qu’ils peuvent travailler dans de bonnes conditions sanitaires.

C’est le message qu’il voulait faire passer et qui n’a pas été reçu comme tel. Résultat, l’économie est en train de s’arrêter totalement et dans tout le pays. C’est un phénomène beaucoup plus massif et général que ce que l’on a observé en Chine. Pendant que la province du Hubei était confinée, on continuait à travailler à Shanghai.

Et cela inquiète forcément le gouvernement, en particulier le ministère des Finances.

Le Figaro.fr
https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200321.OBS26399/patrick-artus-il-va-y-avoir-des-faillites-en-chaine.html