Leukodécadence: Nicolas Baverez«Plaidoyer pour une Europe déliquescente»(sic)

CHRONIQUE – L’Union se trouve en porte-à-faux face aux grandes mutations du XXIe siècle. Elle dispose de moins d’une décennie pour se refonder, ou pour disparaître.

Un peu plus de soixante ans après sa fondation, l’Union européenne traverse une crise existentielle qui peut conduire à sa désintégration. Crise économique avec l’enfermement dans une croissance molle de 1,5 % pour l’Union et 1,2 % pour la zone euro. Crise sociale avec la déstabilisation des classes moyennes qui alimente la fièvre populiste sur tout le continent. Crise institutionnelle avec le Brexit qui, depuis le sommet d’avril dernier, voit le Royaume-Uni, aussi incapable de quitter l’Europe que d’y rester, exporter son chaos vers l’Union. Crise politique, intellectuelle et morale avec la vague populiste et le modèle de démocratie illibérale dominant l’Europe orientale, qui contestent tant le principe que les valeurs de l’Union.

L’Union se trouve en porte-à-faux face aux grandes mutations du XXIe siècle. Son marché de 500 millions de consommateurs, ouvert et régulé par le droit de la concurrence, est devenu la variable d’ajustement de la grande confrontation …

Le Figaro