Leukodécadence: Leur élite est tellement dépassée que la politique économique est confiée à… une enfant de 11 ans…(((Carlie Weinreb)))

Featured Video Play Icon

Le nom de Carlie Weinreb ne vous dit peut-être rien. Cette Canadienne n’est âgée que de 11 ans. Mais, depuis cinq ans, elle intervient de façon régulière dans des conférences et des séminaires dédiés à la fiscalité. Or, il y a quelques jours, elle participait à un débat organisé par l’ONG canadienne Tax Coop, à l’OCDE. Le sujet ? « Faut-il taxer les robots ? » La jeune fille, très à l’aise face à l’audience, pose les enjeux du débat avec une facilité étonnante. Son postulat est relativement simple, comme le pointe l’hebdomadaire. Si les robots prennent tous les emplois peu ou pas qualifiés, comment feront ceux qui n’ont pas de travail et qui pourra payer pour le bon fonctionnement des infrastructures et des écoles ? Pour elle, la réponse est évidente. Il faut faire payer les robots et leurs propriétaires.

Cette proposition est encore floue dans ses contours, mais Carlie Weinreb incite surtout l’OCDE à se saisir du sujet.

Une experte en fiscalité nord-américaine

Son apparition et surtout son aisance pour une enfant de 11 ans peuvent surprendre. Mais cette star des plateaux et débats est désormais une habituée. Depuis l’âge de 6 ans, elle enchaîne les conférences de fiscalistes. Les Américains ont ainsi pu la voir sur les plateaux de Steve Harvey ou d’Ellen DeGeneres. Elle a appris grâce à son père, qui est expert-comptable. Celui-ci voulait l’entraîner au calcul mental et lui a expliqué la TVA. Très douée, elle s’est prise au jeu jusqu’à devenir une spécialiste.

Pour autant, cette petite fille conserve aussi une vie sociale liée à son âge, loin des cocktails mondains. Elle apprécierait ainsi particulièrement les compétitions de hip-hop. Un domaine dans lequel les robots sont sans doute plus à la peine pour l’instant.

Le Point