Leukodécadence: le “date” pourri d’Alexandra

Alexandra a rencontré un garçon qui rêvait d’une fille en stilettos. Elle n’en porte pas.

Qui ?

Alexandra, 32 ans (28 ans à l’époque), RH (c’est elle qui raconte)

Enguerrand, 32 ans, (28 ans à l’époque), directeur artistique

Avant

C’était il y a à peu près quatre ans. J’étais dans un état d’esprit détendu. Je voulais rencontrer quelqu’un mais je n’attendais pas quelque chose de très précis non plus, même si j’avais plutôt envie d’une histoire sérieuse. J’étais sur “Adopte un mec” depuis trois mois quand je suis tombée sur le profil d’Enguerrand.

Il avait un style très noble. Il était blond vénitien, il avait les yeux bleus. Les cheveux longs et ondulés (or à cette époque j’avais une passion pour les hommes aux cheveux longs).

Je me souviens que dans son annonce, il parlait beaucoup de lui, d’une manière un peu hautaine et prétentieuse. Disons qu’il mettait beaucoup en valeur ses compétences et ses valeurs artistiques.

Et aussi je me souviens qu’il avait fait une description très précise de sa femme idéale.

“Une femme qui ne porte pas de stilettos n’est pas une vraie femme.”

Le match

Il m’envoie un charme puis commence à écrire. Je ne porte jamais de stilettos. Donc je lui dis. Mais il répond que ce n’est pas grave.

De mon côté, je suis curieuse. Et en parlant avec lui, j’ai l’impression que c’est une autre personne, bien plus accessible, drôle et simple.

Et puis il dégage un truc sur les photos : il a l’air d’un petit animal qui a besoin d’être rassuré.

En se parlant, on capte qu’on a beaucoup en commun : des goûts en cinéma et une fibre artistique notamment. On parle de son travail. Il me dit que la mode le passionne. Je lui parle de son annonce en lui faisant remarquer qu’elle est un peu narcissique. Il me répond :

“Tu sais avec le flot de tous les profils, il faut bien se démarquer…”

Ça me rassure un peu. Je lui dis que je recherche quelque chose de sérieux. Il me dit que lui aussi puis :

Le Nouvelobs