Leukodecadence : Lars Van Trier legitimise le Racisme anti-blanc

Même sans ouvrir la bouche, Lars Von Trier a déjà mis au feu au Festival de Cannes. Le controversé cinéaste danois, banni de la Croisette pour ses déclarations sur le nazisme, a fait son retour lundi soir sur la Croisette avec The House that Jack Built, un film ultraviolent aux scènes parfois insoutenables qui a fait fuir de la salle de projection des dizaines de spectateurs révulsés.

 

«Je n’ai jamais vu ça à un festival. Plus de 100 spectateurs sont sortis du Lars Von Trier qui montre des femmes et des enfants en train de se faire mutiler. Une festivalière s’est écriée, c’est répugnant», raconte un des reporters de Variety.

Le Figaro