Leukodécadence: François-Xavier« Je crois que j’ai développé un goût pour l’exhibition »(sic)

De l’aveu des juges, l’affaire qui les occupe ce mardi 2 avril est « plutôt inhabituelle ». La 10e chambre du tribunal correctionnel de Paris, habituée à gérer des dossiers de désertion, de consommation d’alcool et stupéfiants, ou de violences, est confrontée à une situation plutôt délicate, voire embarrassante : François-Xavier* (le prénom a été changé), un conducteur de blindés de 34 ans – et qui en paraît 10 de moins – comparaît pour exhibition sexuelle. Des faits commis le 20 mai dernier, sur la base militaire de Gao au Mali.
Trop de vidéos pornos
C’est Emilie*(le prénom a été changé), une caporale-cheffe qui a dénoncé François-Xavier auprès de leur responsable d’antenne. Il est bientôt minuit ce 20 mai 2018, quand la jeune femme décide de se rendre aux sanitaires de la base, située à une quinzaine de minutes de son baraquement. Devant sa chambre, elle a croisé François-Xavier, qu’elle connaît de vue. Les deux soldats ont fumé une cigarette ensemble, échangé quelques banalités.

Nouvelobs.com