Leukodécadence: Catherine Lara parle de son coup de Foudre pour…Samantha…

Featured Video Play Icon

A l’aube de la Saint-Valentin, Catherine Lara a évoqué son couple avec Samantha, dont elle partage la vie depuis 25 ans. Et le coup de cœur de l’interprète de Nuit Magique a été immédiat.

Catherine Lara n’est pas un cœur à prendre. Inutile de se fier à son concert du 14 février prochain, jour de Saint-Valentin. Très proche de son public, il n’y a qu’à lui qu’elle peut accorder cette soirée en dehors de Samantha, la femme qui partage la vie de la chanteuse de Rockeuse de diamant. Folle amoureuse, Catherine Lara l’est depuis des années. En 2011 déjà, elle lui déclarait sa flamme dans Paris Match : « Entre nous, c’est pour la vie, cette fois j’en suis certaine. Je finirai mes jours près de Sam. Même dans mes rêves les plus fous, je n’aurais jamais imaginé avoir la chance de rencontrer une si belle personne. » Près de dix ans plus tard, le discours de l’autrice de 74 ans n’a pas bougé d’un pouce.

« Frappée très fort »

Interrogée sur sa situation amoureuse par Daphné Bürki, celle qui fut la compagne de Georges Moustaki ne s’est pas fait prier pour parler de Samantha, en révélant au passage ses astuces pour entretenir la flamme après 25 ans d’amour : « Tous les jours on recommence. C’est beaucoup d’attention, énormément. Surtout oublier le mot le pire du monde : routine. C’est le mot que je hais le plus au monde. » Et le coup de foudre que l’ex de Muriel Robin a ressenti pour sa moitié doit forcément aider : « J’ai trouvé que c’était une très belle personne, s’est-elle remémorée. Une espèce d’allure très froide. J’aime bien les gens un peu froids, il y a du boulot, il y a quelque chose à faire. […] La foudre est arrivée très vite et m’a quand même frappée très fort puisque vingt-cinq ans plus tard, je suis toujours amoureuse. » Rockeuse de diamant Lara, mais surtout amoureuse en or…

Voici news.

_______________________________________________________________________________________

 

Invitée dans On refait la télé sur RTL, Catherine Lara a parlé de son coming out fait à l’antenne de Canal+ en 1986. Sa réponse cash à une question de Michel Denisot est restée dans toutes les mémoires.

« Qu’est-ce que vous regardez en premier chez un homme ? » En posant cette question à Catherine Lara, Michel Denisot ne s’attendait pas à ce que cette dernière lui réponde du tac au tac : « Sa femme ! » Invitée dans l’émission de Canal+, Mon Zénith à moi, en 1986, la chanteuse était en fait la première star à faire son coming out à la télévision. Un grand moment du petit écran qui est devenu culte et sur lequel vient de revenir son auteure. Ce week-end, Catherine Lara est l’invitée d’Eric Dussart et Jade dans On refait la télé.

À l’antenne de RTL, l’ex de Muriel Robin s’est souvenue de sa vanne « qui passerait presque inaperçue aujourd’hui », mais qui à l’époque, montrait la grande audace de l’artiste. Une réponse non préparée, qui était sortie de sa bouche pour une seule raison : « C’était très drôle ». Et bien-sûr « c’était vrai aussi et j’en profitais pour balancer un scud », a rappelé la chanteuse avant d’ajouter : « C’était fait avec humour et c’était fait avec vérité. On ne peut pas mentir comme ça aux gens. Je ne vais pas faire croire que je suis mariée, que j’ai quinze enfants ».

Les conséquences de son coming out

Véritable pionnière, Catherine Lara s’est souvenue que sa réponse choc avait fait bouger les choses : « Il y avait des gens qui m’écrivaient pour me dire : “C’est formidable que vous ayez eu le courage de dire ça” ». Mais pour la chanteuse âgée de 74 ans, c’était autre chose. « C’est pas du courage, on me pose une question, je réponds », a-t-elle rétorqué de façon laconique à ses hôtes, avant de leur parler des conséquences de son coming out : « Ce n’est pas si facile que ça ». Catherine Lara a rappelé qu’en 1986 « ce n’était pas évident, on est dans une contre-allée, on est en dehors des clous ». Malgré tout, la Rockeuse de diamants n’a jamais regretté son choix : « Je n’ai jamais souffert de ça. Je suis si heureuse d’être comme je suis et puis j’ai toujours dit : “Je n’aime pas les femmes, j’aime une femme !” »