Leukocratie, Sorcièro-Blanchisme: Le retour en force des sorcières

« Tremblez, tremblez, les sorcières sont de retour ! » Le slogan a été lancé par les féministes italiennes des années 1970, mais il résonne aujourd’hui avec une force nouvelle.
Car les sorcières sont partout : depuis quelques mois, cette figure féminine venue du Moyen Age, dans ce qu’elle concentre du ­regard porté sur les « bonnes » ou les « mauvaises » femmes, fait un retour fracassant.

A l’heure de #metoo et de la troisième vague féministe, le phénomène, que l’on voyait monter depuis plusieurs années, s’est cristallisé avec la sortie du livre de Mona Chollet, Sorcières. La puissance invaincue des femmes (Zones, 2018).

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Comment les sorcières sont devenues des symboles féministes

C’est le succès d’édition le plus inattendu de cet hiver 2018-2019 : déjà plus de 75 000 exemplaires vendus, un chiffre sans aucune mesure avec les précédents ­livres de l’auteure publiés aux éditions ­Zones. On s’offre l’ouvrage de Mona Chollet entre amies, comme un viatique sur la voie d’une libération qui, pour les femmes, est loin d’être terminée.