«Savez-vous que vous êtes favorite pour ce poste uniquement parce que vous êtes une femme ?», lui aurait, d’emblée, demandé Dominique de Villepin. «Puis vint ce diagnostic définitif : “Vous, vous ne ferez jamais de politique, parce que vous êtes une femme normale : vous avez un mari, des enfants. En politique, il n’y a pas de femmes normales, il n’y a que des névrosées !”», peut-on lire dans le livre. Valérie Pécresse poursuit entre les pages : «Je lui réponds : “Pardon ?” Et il commence à m’énumérer les anciennes ministres, les conseillères politiques qui n’ont pas de mari, pas d’enfants ou qui ont bousillé leur vie de couple. Une telle : “Pas de vie !” Telle autre : “Pas de vie !” Il ajoute : “Pensez-vous vraiment être faite pour cette vie-là ?”».