Leukocratie, Pleurniche: Marion Maréchal Le Pen juge Steve Bannon trop extrémiste pour l’inviter

Featured Video Play Icon

Le RN attend avec une bienveillance mâtinée de méfiance que le projet d’Internationale populiste européenne se concrétise.

Venu directement de Saint-Pétersbourg, Oleg Sokolov a un léger retard. Ce 22 juin, cet universitaire russe, spécialiste des campagnes napoléoniennes, est le seul étranger à assister, à Lyon, à l’ouverture des portes de l’Institut de sciences sociales, économiques et politiques (Issep), l’école de Marion Maréchal dont il est membre du conseil scientifique. Un autre admirateur de Bonaparte aurait bien aimé pénétrer dans la salle exiguë : Steve Bannon, l’ancien conseiller spécial de Donald Trump, a proposé à la jeune retraitée de la politique française de faire don de sa présence.  

Et mettre en lumière le nouveau projet “métapolitique” de celle qu’il perçoit invariablement comme une “étoile montante”. Laquelle oppose pourtant une fin de non-recevoir. “Je lui ai dit non. Rien de personnel, mais l’inauguration de l’école n’était pas un moment politique. Je le recevrai à d’autres occasions”, explique à L’Express Marion Maréchal. “Bannon ramène tout à lui, on voulait éviter la récup'”, ajoute un proche de l’ancienne députée FN. 

L’Express