Leukocratie, pleurniche: Marine “j’ai tué mon père” Le Pen explique son grand trou blanc de 30 secondes pendant le debat de la presidentielle”J’etais fatiguée”

Featured Video Play Icon

Ce samedi, alors que les Gilets jaunes sont rassemblés pour le quatrième acte de leur mobilisation à Paris et dans toute la FranceThierry Ardisson reçoit Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national (RN), sur le plateau des Terriens du samedi !. La femme politique entend surfer sur le mouvement de contestation actuel et revient sur le débat qu’elle avait complètement manqué face au candidat LREM en 2017.

 

« Il s’est passé que nous étions en fin de campagne, que nous n’avions pas l’expérience d’un second tour de la présidentielle, ou en tout cas l’expérience d’un débat », raconte-t-elle. La présidente du Rassemblement national se justifie également par son agenda, « surchargé dans les jours qui précédaient alors qu’Emmanuel Macron avait totalement vidé » le sien.

Enfin, Marine Le Pen concède avoir été très fatiguée en fin de campagne et confirme finalement avoir « raté un rendez-vous important ». « Il n’y a rien de pire que de penser qu’on a toujours raison, explique-t-elle. C’est un peu la maladie qui frappe notre président de la République : quoi qu’il arrive, il a toujours raison, y compris contre son propre peuple.

Le Point