Leukocratie / Mutilation génitale : Les implants mammaires responsables de cancer rares

Y a-t-il un lien entre implants mammaires et cancer ? Aux Etats-Unis comme en France, des femmes portant des implants mammaires ont développé un cancer très rare du système immunitaire : le lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC). Plusieurs centaines de femmes à travers le monde seraient concernées par cette maladie directement liée aux prothèses mammaires.

Une trentaine de cas en France

Aujourd’hui, on estime à 10 millions le nombre de femmes dans le monde portant des implants mammaires. Et pour la quasi-totalité d’entre elles, tout se passe pour le mieux. Cependant, dans de très rares cas, le port de ces prothèses a déclenché chez certaines l’apparition d’un lymphome anaplasique à grandes cellules, un cancer du système immunitaire. Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) vient de tirer la sonnette d’alarme, relève le New York Times. A l’occasion d’une mise à jour fin mars de son site internet, l’agence de santé américaine a indiqué l’existence d’un lien entre des implants mammaires et un risque de lymphome anaplasique à larges cellules. Plusieurs centaines de femmes porteuses d’implants mammaires dans le monde auraient ainsi développé cette maladie rare et maligne du système immunitaire.

En l’espace d’un an, selon la FDA, 55 nouveaux cas de LAGC causés par des prothèses mammaires ont été recensés aux États-Unis et dans d’autres pays. Une maladie qui a coûté la vie à neuf femmes, ajoute l’agence de santé, qui rappelle toutefois que ces chiffres en augmentation pourraient s’expliquer par une meilleure sensibilisation et un meilleur dépistage de la maladie

20 minutes