Leukocratie: Marine Le Pen appelle à ne «pas donner de chèque en blanc» à Jupiter

La finaliste de la présidentielle en 2017 a appelé à ne «pas donner de chèque en blanc» à Emmanuel Macron qui «se comporte déjà de manière totalitaire», suggérant que l’entretien du président à plusieurs journaux de la presse régionale était «limite» comme en «Corée du Nord».

La tête de liste Jordan Bardella a évoqué la lutte contre l’immigration. «Il faut les couler», a lancé un militant quand Jordan Bardella a évoqué le bateau d’aide aux migrants l’Aquarius. «Les leçons sur l’immigration (sont) bien belles mais nous avons en France 10 millions de pauvres, 6 millions de chômeurs et un Français sur trois qui n’arrive plus à se soigner correctement. Alors oui, nous assumons d’être élus par les nôtres, et de faire de la politique pour les nôtres d’abord», a dit Jordan Bardella, pendant que des militants scandaient «on est chez nous». Il a défendu une société «où l’on peut vivre dignement de son travail, où le président de la République ne dit pas à un chômeur (…) de traverser la rue pour trouver un travail». «La colère des Français a de beaux jours devant elle», a-t-il conclu.

à ne «pas donner de chèque en blanc»