Leukocratie: Le Ministère va enfin payer les fonctionnaires de Police(Les Chefs sont nuls ?)

Featured Video Play Icon

Hasard du calendrier ? Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, est l’invité ce jeudi soir de L’Émission politique de France 2. Mardi 15 octobre, le directeur général de la police nationale, Éric Morvan, a diffusé une note à l’ensemble de ses directeurs – que Le Point a pu récupérer – intitulée « Campagne d’indemnisation exceptionnelle des heures supplémentaires pour les personnels de la police nationale ».

 

« C’est un sujet qui était à l’ordre du jour dès décembre 2018 avec les organisations syndicales représentatives, commente-t-on Place Beauvau. Convaincu par les arguments du ministre, Édouard Philippe a arbitré en faveur d’un règlement dès la fin de l’année 2018. On était bien loin de l’émission de télé. »

Selon un récent rapport parlementaire, les policiers auraient cumulé près de 50 millions d’heures sups non payées. Chaque direction détient la maîtrise de son stock d’heures et de sa méthode pour les écouler… sans trop grever son budget de fonctionnement. Par exemple au Service de la protection (SDLP, ex-SPHP), l’un des services les plus « gourmands », de nombreux officiers de sécurité ont préféré profiter d’un retrait d’activité en continuant de percevoir leur traitement. Certains d’entre eux ont en effet cumulé l’équivalent de 3 à 5 ans d’heure sups. « On est plus d’une centaine dans ce cas », précise l’un des fonctionnaires qui avait bataillé pour faire reconnaître les abus de sa direction en matière d’heures supplémentaires non rémunérées.

La gestion de Frédéric Auréal, l’ex-patron du SDLP, a pu déconcerter : Beauvau paie le traitement de fonctionnaires qui ne sont plus sur le terrain et qui ne sont pas non plus à la retraite. Aussi le recrutement d’un agent au sein du SDLP compte double. Est-ce sa méthode qui est visée quand le patron de la police affirme : « La récupération non maîtrisée de ces heures supplémentaires aurait un impact négatif sur l’organisation des missions de police. »

 

Le Point