Leukocratie: Le Leukocrate Heinz-Christian Strache, vice-chancelier d’Autriche pris en flagrant déli de corruption(Màj: Il démissionne de son poste)

Featured Video Play Icon

18/05/2019/
Heinz-Christian Strache démissionne

Le vice-chancelier autrichien, chef du FPÖ, a présenté sa démission au chancelier conservateur Sebastian Kurz, qui l’a acceptée. Une autre figure du parti d’extrême-droite, Norbert Hofer, devrait le remplacer. Dans une vidéo, Strache est accusé de collusion avec la Russie. Il s’agit en réalité d’une mise en scène, mais qui le compromet.

Séisme pour l’extrême droite autrichienne à huit jours des élections européennes: le vice-chancelier autrichien Heinz-Christian Strache, par ailleurs chef du parti d’extrême-droite FPÖ, a annoncé ce samedi sa démission du gouvernement et son remplacement par le ministre des Transports Norbert Hofer, après une vidéo embarrassante de lui publiée par la presse allemande. Norbert Hofer, finaliste de l’élection présidentielle en 2016, remplacera également Heinz-Christian Strache à la tête du FPÖ.

» LIRE AUSSI – Autriche: Strache, un vice-chancelier d’extrême droite sous surveillance

 

«J’ai remis au chancelier Sebastian Kurz ma démission des mes fonctions de vice-chancelier et il l’a acceptée», a annoncé Heinz-Christian Strache, 49 ans, lors d’une conférence de presse à Vienne. «J’ai fait une erreur et je ne veux pas que cela puisse fournir un prétexte pour affaiblir la coalition», a-t-il ajouté. Cette annonce a été organisée dans l’urgence pour tenter de déminer un scandale qui menace aussi la crédibilité du gouvernement de Sebastian Kurz, le jeune chef du parti conservateur (ÖVP) au pouvoir depuis fin 2017 après avoir fait alliance avec le FPÖ, le parti de Heinz-Christian Strache. Le chancelier doit s’exprimer dans la journée. Certains observateurs pensent qu’il pourrait convoquer des élections anticipées, comme le réclame l’opposition. Le chef du gouvernement a souvent pris ses distances vis-à-vis du FPÖ.

Heinz-Christian Strache est montré dans cette vidéo de 2017 publiée vendredi par deux journaux allemands en train de proposer des contrats publics à une ressortissante russe se présentant comme la nièce d’un oligarque russe en échange d’un soutien politique. «C’était un comportement typiquement macho, alimenté par l’alcool (…) Je voulais impressionner notre charmante hôtesse et me suis comporté comme un adolescente vantard», a expliqué Heinz-Christian Strache lors de la conférence de presse.

Le Figaro

_________________________________________________________________________________________________

17/05/2019

Heinz-Christian Strache s’est fait piéger lors d’une rencontre avec une prétendue nièce d’un oligarque russe à Ibiza.

 
 
 

Le chef de l’extrême droite autrichienne et vice-chancelier Heinz-Christian Strache a été mis en cause vendredi pour avoir promis à la pseudo-nièce d’un oligarque russe des marchés publics en échange d’un soutien financier.

Après les révélations des journaux allemands Süddeutsche Zeitunget Der Spiegel, les principaux partis d’opposition ont demandé la démission du numéro deux du gouvernement dirigé par Sebastian Kurz, chef du parti conservateur qui gouverne avec l’extrême droite depuis fin 2017.

Selon les informations du quotidien et de l’hebdomadaire, mises en ligne vendredi soir et appuyées par des extraits vidéo, Heinz-Christian Strache a participé, dans les mois précédant le scrutin qui l’a amené au pouvoir, à ce qu’il croyait être une réunion avec la nièce d’un oligarque russe.

Parisien