Leukocratie: L’acteur Gaspard Gantzer affirme que François Hollande veut revenir

François Hollande «veut revenir», affirme son ancien conseiller en communication dans Le Journal du dimanche. Mais «les gens réclament du renouvellement et du rajeunissement», selon lui, alors que l’ex-président laisse planer le doute sur un retour en politique.

La tournée des dédicaces de François Hollande, ses photos dans Paris Match avec sa compagne Julie Gayet, mais aussi ses flèches décochées contre Emmanuel Macron… L’ancien chef de l’État brûlerait-il d’envie de s’engager à nouveau dans le combat électoral, à la manière de Nicolas Sarkozy après son échec en 2012? Pour son ancien conseiller en communication à l’Élysée, Gaspard Gantzer, c’est certain: «il veut revenir», affirme-t-il dans Le Journal du dimanche .

«Mais», selon lui, «on est entrés dans un nouveau cycle ; les gens réclament du renouvellement et du rajeunissement». Une aspiration peu compatible avec un retour de l’ancien chef de l’État – un quinquennat et 30 ans de vie politique derrière lui -, ce qui ne l’empêche pas de laisser planer le doute. «Je n’y pense pas obstinément, mais si les conditions d’un retour semblaient nécessaires, je n’hésiterais pas», explique François Hollande aux Français qui l’interrogent sur le sujet, selon des propos rapportés par Paris Match .

Il faut que Hollande «parle peu mais fort»

L’ancien président socialiste a multiplié les passages dans les médias depuis la sortie, en avril, de son livre Les leçons du pouvoir (Stock) – 110 000 exemplaires écoulés -, à tel point qu’il a fait partie des personnalités politiques les plus présentes dans les matinales radio et télé l’année passée. Loin de la stratégie conseillée par Gaspard Gantzer. «Pour son livre, je lui avais dit de faire une télé, une radio, une presse écrite, et c’est tout. Il a fait une radio, une télé, une presse écrite, mais il l’a fait tous les jours!», explique l’ancien conseiller dans Le Journal du dimanche.

«Autant je ne crois pas à la rareté de la parole quand tu es président, autant j’y crois quand tu es ancien président», poursuit Gaspard Gantzer, aujourd’hui lancé dans la conquête de la mairie de Paris, même s’il ne s’est pas officiellement déclaré candidat. «Son intérêt à lui comme l’intérêt du pays et de la gauche, si elle existe encore, c’est qu’il parle peu mais fort.»

Le Figaro