Leukocratie : Ferrand favori pour remplacer Rugy à la présidence de l’Assemblée ( Rappel: en Aout 2017, blanchit dans une affaire d’escroquerie d’1.5 Millions d’euros)

LE SCAN POLITIQUE – Le patron des députés LaREM a confirmé son intention à ses collègues en réunion de bureau de groupe. S’il est élu mercredi prochain, un nouveau président de groupe sera choisi dans la foulée.

Les chaises musicales sont lancées. Alors que le président sortant de l’Assemblée nationale, François de Rugy, a accepté de succéder à Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique et solidaire, l’actuel patron des députés LaREM, Richard Ferrand, va faire acte de candidature pour le remplacer au perchoir. L’élu finistérien, qui lorgnait le poste de longue date, a confirmé son intention de se présenter lors de la réunion du bureau du groupe qui se réunissait ce mardi matin.

» EN DIRECT – Suivez les dernières informations sur le remaniement

Avant de se soumettre au vote de l’ensemble des élus du Palais Bourbon, prévu mercredi prochain à l’ouverture de la session parlementaire, Richard Ferrand devra être désigné en interne, lundi, lors du séminaire de rentrée des députés LaREM qui se tiendra à Tours. Même s’il bénéficie de la bienveillance de l’Élysée, il n’est pas à exclure que Richard Ferrand doive affronter plusieurs autres candidats au sein de son groupe… Comme la présidente de la commission des Lois, Yaël Braun-Pivet, qui s’est déjà manifestée.

Les marcheurs qui envisagent de se présenter au perchoir ont jusqu’au mercredi 5 septembre à minuit pour se manifester. C’est Danièle Herin, vice-présidente et doyenne du bureau du groupe, qui a été désignée pour superviser le processus de cette élection. Le type scrutin retenu est l’uninomal à deux tours à bulletin secret. Le vote par correspondance est autorisé sous certaines conditions, contrairement au vote par procuration qui est interdit en application du règlement intérieur.

Cette candidature de Richard Ferrand ouvre la voie à un autre jeu de chaises musicales au sein du groupe macroniste à l’Assemblée, puisque son départ au perchoir (s’il y est élu) libérerait son siège de patron des députés marcheurs. En privé, plusieurs élus songent à se présenter, parmi lesquels le vice-président Gilles Le Gendre ou encore Roland Lescure. Les candidats officiels devraient se manifester dans les prochaines heures, ou les prochains jours au plus tard.

Le Figaro