Leukocratie: et maintenant, François Hollande veut supprimer le poste de 1er Ministre…

Featured Video Play Icon

À l’occasion des 60 ans de la Constitution de la Ve République, l’ancien président a proposé de réformer l’exécutif.

Pas besoin de Matignon. François Hollande a appelé jeudi matin à modifier en profondeur l’exécutif en France, à l’occasion des 60 ans de la Constitution de la Ve République. Interrogé sur Public Sénat, l’ancien président s’est dit “favorable” à la suppression du poste de Premier ministre. 

 
 
Parti du constat que notre pays fonctionne sous une forme de double régime parlementaire (“le chef du gouvernement est responsable devant l’Assemblée nationale”) et présidentiel (“le chef de l’État dispose de prérogatives importantes”), François Hollande veut “couper le noeud gordien” comme l’avait dit un de ses prédécesseurs, Georges Pompidou.  

Un parlement à l’image du Congrès américain

François Hollande remet notamment en cause l’utilité du Premier ministre “dont on ne sait pas s’il est encore le chef de la majorité -Édouard Philippe n’est même pas membre du parti de la majorité- ou si c’est un collaborateur”, selon la célèbre expression employée par Nicolas Sarkozy pour qualifier François Fillon.