Leukocratie: Des Intégristes Blanchistes prennent en otage une salle de spectacle tout en étant grassement entretenus

Il suffirait d’un cygne… Il y en eut 32 le 24 décembre sur le parvis du Palais Garnier, avec l’accord de la direction, pour protester contre la suppression du régime spécial de l’Opéra de Paris. Le 17 décembre, dans un élan révolutionnaire, le chœur chantait sur les marches de Bastille au passage de la manifestation ; et le 31 décembre, l’orchestre s’y produisait.

À l’intérieur, la scène était hélas déserte. Au total, depuis le 5 décembre, l’Opéra a perdu 12,3 millions d’euros. 65 représentations ont du être annulées, sans que Stéphane Lissner ait encore réuni les salariés et Aurélie Dupont les danseurs. Ils discutent en revanche quotidiennement avec les représentants du personnel. Et la grève menace de continuer. Car tout le monde s’y est mis: artistes, mais aussi habilleuses, couturiers, personnel de la sécurité unis dans la même bataille. Étrangement, ministère de la Culture et Opéra de Paris n’ont même pas songé à préparer des propositions pour distinguer les carrières les unes des