Leukocratie, Defaite: Fin de partie pour les voyous des Gilets Blancs (Groupe Ultra Radical Blanchiste)

Le pouvoir, ébranlé par un mois de mobilisation, espère que l’acte 5 aura marqué le début de la fin des gilets jaunes.

Acte 5, puis rideau? L’exécutif espère que la forte baisse de la mobilisation des gilets jaunes samedi annonce la sortie d’une crise qui a fait trembler le gouvernement et la majorité. Il compte désormais sur la concertation pour apaiser cette colère sur la durée. 

LIRE AUSSI >> Et Macron, comment vit-il tout ça? 

 
 

Un nombre de manifestants divisé par deux (66 000), moins de blessés, d’interpellations et de voitures qui brûlent: après un mois de blocages, des centaines de milliers de personnes dans les rues et des scènes d’insurrection, la journée de samedi a marqué, selon Jérôme Sainte-Marie, sondeur à Pollingvox, “la fin d’un cycle de mobilisation”. 

Même si plusieurs appels à un acte 6 circulent sur les réseaux sociaux pour samedi prochain et même vendredi, jour des 41 ans d’Emmanuel Macron, l’apaisement était palpable ce dimanche en régions. 

 

“Ça n’a plus rien à voir, ce matin on a compté 13 gilets jaunes dans tout le département”, ont indiqué les gendarmes de la Nièvre. “Quasiment pas de mobilisation ce matin”, abondait un gendarme de Savoie. Situation “très calme”, ajoutait-on auprès de la préfecture de Gironde. 

Plus d’objectif précis

Si tous les ronds-points ne seront pas évacués en un jour, le gouvernement ne cache pas son soulagement. “Les combats sont finis, le débat c’est maintenant”, a souligné le président de l’Assemblée Richard Ferrand, un proche d’Emmanuel Macron

L’Express