Leukocratie, Communaatarisme Blanchiste: Le Président Emmanuel Macron veut légaliser “le Vote Blanc”

Dans son allocution de lundi, Emmanuel Macron a ouvert le porte à une éventuelle prise en compte du vote blanc lors des élections. Celui-ci est aujourd’hui distinctement comptabilisé, sans entrer dans les voix exprimées. Une reconnaissance pourrait changer beaucoup de choses.https://www.lejdd.fr/Politique/emmanuel-macron-va-t-il-reconnaitre-le-vote-blanc-en-france-3819593

“Nous devons nous rassembler et aborder ensemble toutes les questions essentielles à la Nation”, a appelé lundi Emmanuel Macron, à l’occasion de son allocution télévisée aux Français. S’il a annoncé des mesures immédiates pour apaiser la colère des Gilets jaunes, sur la CSG ou les heures supplémentaires, le chef de l’Etat a souhaité plus largement une consultation des Français à travers un débat national dont les contours exacts restent à définir. Et au détour d’une phrase, il a évoqué une mesure très peu anecdotique : 

  • “Je veux que soit posées les questions qui touchent à la représentation, la possibilité de voir les courants d’opinion mieux entendus dans leur diversité, une loi électorale plus juste, la prise en compte du vote blanc et même que soient admis à participer au débat des citoyens n’appartenant pas à des partis.”

Le Président n’a pas été plus explicite dans ses motivations, mais la “prise en compte du vote blanc” serait synonyme de reconnaissance parmi les autres bulletins exprimés lors des élections. Et, à travers cela, de la manifestation d’un mécontentement d’une partie des électeurs qui ne se retrouveraient pas dans l’offre proposée, sans être pour autant dans le rejet de l’élection en elle-même comme certains abstentionnistes.

Le vote blanc serait arrivé 7e au premier tour de la présidentielle de 2017

Ce n’est pas le cas aujourd’hui, malgré une première étape franchie en 2014 lors du quinquennat Hollande : les bulletins blancs sont depuis cette date décomptés séparément des votes nuls. Mais, précise la loi, “ils n’entrent pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés”.

JDD