Leukocratie, Clanico-Blanchisme: Nelly Jouan(de type métèque Séfarade) est visée par un mandat d’arrêt international mais c’est elle la victime(Màj: Elle est libérée)

Visée par un mandat d’arrêt international à la suite d’une plainte déposée par son ex américain, Nelly Jouan a passé quatre jours en prison avant d’être libérée. Alors même que la justice française a toujours donné gain de cause à cette femme qui a fui une situation violente pour elle et sa fille.

C’est l’auteur de « Dans l’enfer des foyers »Lyes Louffok, qui a donné l’alerte sur Twitter, ce jeudi 2 janvier, en diffusant une vidéo dans laquelle Jean-Marc Ben Kemoun, psychiatre, pédopsychiatre et médecin légiste, spécialiste de la prise en charge des enfants victimes, appelait à l’aide, face caméra. Sa compagne, Nelly Jouan, avait été arrêtée en Italie le 29 décembre, expliquait-il, en raison de la mise à exécution d’un mandat d’arrêt international émis par un juge new-yorkais saisi par son ex-mari américain.

Nelly Jouan, qui a fui les violences de son ex-conjoint sur sa fille et elle-même, a pourtant la justice française avec elle, puisque la Cour d’appel de Rennes a reconnu en avril 2014 la violence subie par sa fille, a promulgué que l’enfant était en danger avec son père et aux Etats-Unis, et qu’elle devait rester en France avec sa mère. Fait rare, Nelly Jouan a, à cette occasion, obtenu l’autorité parentale exclusive.

Quelques heures après la diffusion de la vidéo, la justice italienne a décidé de libérer la ressortissante française, qui risque cependant encore l’extradition, rapporte Lyes Louffok sur Twitter :

Nouvelobs