Leukocratie: Bruno Genesio(de type métèque italien) viré de l’Olympique Lyonnais

L’entraîneur lyonnais a annoncé en conférence de presse qu’il quitterait son poste d’entraîneur à l’issue de la saison pour permettre à l’équipe «d’évoluer dans un climat plus serein.»
Bruno Genesio ne sera plus l’entraîneur de l’OL la saison prochaine. Alors qu’il reste encore six rencontres décisives dans le sprint final pour une place qualificative pour la Ligue des champions, l’entraîneur des Gones a annoncé qu’il quitterait son poste à la fin du championnat «dans l’intérêt du club». Lors d’une conférence de presse tenue samedi en début d’après-midi, au lendemain d’une deuxième défaite de rang en championnat, face à Nantes (2-1), fragilisant la position de l’équipe dans la course à l’Europe, l’ancien milieu de terrain a officialisé la nouvelle. Une décision prise selon lui «en plein accord avec le président dans la matinée.» 

Genesio protège le président Aulas jusqu’au bout

«Depuis quelque temps, nous faisons et je fais face, à un climat assez négatif pour ne pas dire plus vis-à-vis de moi, qui est je pense un frein important pour l’équipe, le club, les joueurs, en vue de remplir ce deuxième objectif qu’est la qualification pour la Ligue des champions (le premier étant une qualification pour les 8es de finale de la C1). J’ai eu une longue discussion avec mon président avec qui j’ai une relation de confiance bien plus que professionnelle pour lui faire part de ma décision de ne pas continuer à mon poste d’entraîneur la saison prochaine. Il l’a accepté et acté avec moi ce matin», a expliqué l’entraîneur.   

Alors que son équipe fait du surplace en championnat et voir revenir sur ses talons l’AS Saint-Etienne (à 6 points) et l’OM (à 8 points), qui n’ont pas encore joué leur rencontre de la 32e journée, Genesio accepte en quelque sorte de «se sacrifier» en espérant que cette décision permettra à l’équipe «d’évoluer dans un climat plus serein». Une manière de protéger une fois de plus ses joueurs et d’assumer jusqu’au bout son rôle de paratonnerre alors que le club traverse une tempête. 

Il a reçu le soutien des joueurs

Très souvent critiqué par les supporters, Genesio a précisé qu’il avait annoncé sa décision à son staff et ses joueurs dans la matinée, indiquant notamment que «pas mal de joueurs (lui) avaient apporté leur soutien» tandis que d’autres lui ont demandé «comment (il) j’avais fait pour supporter tout cela pendant trois ans et demi.» 

«Tout ceci est fait dans l’intérêt de l’équipe et du club. J’espère que tout cela permettra d’apaiser le climat autour des joueurs», a insisté le coach qui n’a pas remporté de trophée avec l’OL depuis son arrivée à la tête de l’équipe en 2015 et qui pourrait être remplacé par Laurent Blanc – sans club depuis son départ du Paris SG en 2016 – dont le nom est souvent cité.  

Le Figaro.fr