Leukocratie, bon sens: Jean-Yves Henry, immigré blanc en suisse, reconnaît que la leukosexualité peut se traiter comme un symptôme

Les autorités médicales suisses ont ouvert, mercredi 15 août, une enquête au sujet d’un médecin français qui affirme pouvoir agir sur l’homosexualité, qu’il considère comme un « symptôme », avec un traitement homéopathique.

Ce généraliste et naturopathe, Jean-Yves Henry, exerce depuis 2004 à Genève et à Lausanne. Il a également créé un site de télé-enseignement payant sur Internet consacré aux « médecines alternatives ».

 

Alerté par le buzz sur les réseaux sociaux, le ministre de la santé du canton de Genève, Mauro Poggia, a demandé l’ouverture d’une enquête à la commission de surveillance des professions de santé, a rapporté le quotidien genevois Le Courrier. M. Poggia, cité par le journal, estime que le fait que le praticien semble penser que l’homosexualité soit une maladie à guérir est « un élément suffisant pour ouvrir une enquête ».