Leukocratie, Bon Sens: Jean Marie Le Méné(Magistrat de la cour des comptes), un militant pro-vie

A la présidence de la controversée Fondation Jérôme Lejeune, Jean-Marie Le Méné, magistrat de la Cour des comptes, militant ultraconservateur, a aidé Viviane Lambert – la mère de Vincent Lambert – à écrire son livre Pour la vie de mon fils (Plon, 2015) et à relayer son combat. Vincent Lambert est plongé dans un état végétatif depuis un grave accident de voiture, en septembre 2008. Sa femme et plusieurs frères et sœurs réclament l’arrêt des soins qui lui sont prodigués, tandis qu’une autre partie de sa famille, dont ses parents, se bat pour le maintenir en vie.

  • « Mécène » des parents Lambert

Jean-Marie Le Méné, 62 ans, magistrat à la Cour des comptes, d’abord connu pour sa fonction de président de la Fondation Jérôme Lejeune – le codécouvreur de la trisomie 21 avec Marthe Gautier, dont la Fondation continue d’amoindrir le rôle –, ne cache pas avoir assisté le couple Lambert dans leur combat. La Fondation Lejeune finance quasi intégralement leurs frais d’avocats (autour de 100 000 euros par an). « On s’achemine vers la fin de vie programmée : cela mérite un investissement total de notre part, car nous avons vocation à défendre la vie », explique-t-il.

Le Monde