Leukocratie: À Rome, les mafiosi bling-bling sous les verrous

Le clan Casamonica, qui avait organisé des funérailles somptueuses à son parrain en 2015, a été démantelé.

À Rome

C’est un clan mafieux très sûr de son influence auquel le parquet de la capitale vient de porter un coup dur. Entre mardi et mercredi, 250 carabiniers ont été mobilisés pour exécuter trente-trois mandats d’arrêt contre une même famille, celle des Casamonica, des forains qui régnaient en maîtres absolus dans le sud-est de la capitale, dans le quartier de Cinecittà, ainsi qu’à Ostie, sur le littoral.

«Une galaxie criminelle soudée par des liens de sang et qui opérait un contrôle du territoire extrêmement dense»

Michele Prestipino, procureur adjoint de Rome

Intimidations, rackets, extorsions en tous genres, prêts usuriers allant jusqu’à 1 000 % d’intérêts, recyclage, trafic de cocaïne, attentats criminels, agressions multiples: pas moins de 55 chefs d’inculpation ont été retenus contre cette famille qui employait les méthodes de la Ndrangheta calabraise, à laquelle elle est liée, pour imposer leur pouvoir. «Une galaxie criminelle soudée par des liens de sang et qui opérait un contrôle du territoire extrêmement dense», déclare le procureur adjoint de Rome Michele Prestipino.

D’origine manouche, les Casamonica forment un clan redouté. …