Leukocratie: 80% d’avis pour le vote Blanc…

Dans ce sondage BVA, 40% expliquent aussi ne pas avoir d’alternative à la voiture pour leurs déplacements.

À une écrasante majorité – 80 % -, les Français se disent au moins “plutôt favorables” à la reconnaissance du vote blanc, selon un sondage BVA pour Orange et RTL publié ce lundi. Les questions de cette enquête ont été sélectionnées parmi les propositions listées sur le site granddebat.fr, pour les quatre grands thèmes du débat national lancé par l’exécutif. 

LIRE AUSSI >> Gilets jaunes : l’exécutif envisage un référendum 

 
 

C’est donc la réponse qui recueille le plus d’avis favorables au sein du thème “démocratie et citoyenneté”, parmi les mesures proposées. Seuls 11 % se disent défavorables à la reconnaissance du vote blanc. Par ailleurs, 63 % souhaitent “avoir davantage recours au référendum au niveau national” (contre 21 %), 61 % l’introduction d’une dose de proportionnelle pour certaines élections (contre 15 %), 54 % rendre le vote obligatoire (versus 32 %) et 51 % “tirer au sort des citoyens non-élus pour les associer à la décision publique” (contre 31 %). 

40 % n’ont d’autre choix que la voiture

Par ailleurs, 40 % des Français disent ne pas avoir d’alternative à la voiture individuelle pour leurs déplacements quotidiens. À la question “avez-vous pour vos déplacements quotidiens la possibilité de recourir à des solutions de mobilité alternatives à la voiture individuelle”, 50 % des personnes interrogées répondent par l’affirmative. 8 % ne se disent pas concernés et 2 % ne se prononcent pas. 

“En matière de dépenses publiques, afin de réduire le déficit public de la France”, 76 % des personnes interrogées se disent, parmi les trois réponses proposées, favorables à “réduire la dépense publique”. 3 % choisissent “augmenter les impôts” et 10 % “faire les deux en même temps”, 11 % ne se prononçant pas. 

Parmi les “dépenses publiques” qu’il faudrait “réduire en priorité”, les Français sont 74 % à choisir “les dépenses de l’État”, loin devant “les dépenses sociales” (11 %) et “les dépenses des collectivités territoriales” (9 %). 

9 % de gilets jaunes, 48 % de sympathisants

Enfin, à la question “avez-vous déjà renoncé à des droits/des allocations en raison de démarches administratives trop complexes ?”, ils

 

 

L’Express.fr