Leukocentrisme: Niveau 6 sur l’échelle du White Friday, 900 Morts en Indonesie, personne n’en parle (Màj: Niveau 11, 1435 Morts …)

Ce samedi, les hôpitaux locaux peinent à faire face à la situation et les secours tentent d’atteindre la région sinistrée.

Le nombre de victimes augmente encore et encore. Le puissant séisme suivi d’un tsunami qui a frappé l’île des Célèbes en Indonésie a fait au moins 400 morts et des centaines de blessés dans la ville de Palu, selon un bilan de l’agence de gestion des catastrophes. Le quai d’Orsay affirme qu’aucun Français ne se trouve parmi les victimes à ce stade. 

Advertisement

 
Vous pouvez fermer dans 1 s
 
 
A Palu, les familles tentent désormais de trier les décombres pour venir en aide aux victimes.

A Palu, les familles tentent désormais de trier les décombres pour venir en aide aux victimes.

REUTERS/Stringer

Au moment d’actualiser le nombre de victimes, Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l’agence de gestion des catastrophes, a réclamé “du personnel, des volontaires et des engins spécialisés”. Avant d’ajouter: “Nous avons déployé des milliers de personnes, notamment de l’armée et de la police”. Plus de 17 000 personnes ont été évacuées à ce stade, un chiffre qui devrait augmenter, selon l’agence. 

 
 

Le sort de plusieurs centaines de personnes qui travaillaient à la préparation d’un festival sur une plage de Palu, vendredi soir peu avant le tsunami, est également l’objet de vives inquiétudes. 

Course contre la montre pour porter assistance aux survivants

“Nous pensons que des dizaines ou des centaines (de victimes) n’ont pas encore été dégagées des décombres. Le principal centre commercial de Palu (…) s’est effondré”. “L’hôtel Rua-Rua (…) s’est affaissé, il avait 80 chambres dont 76 étaient occupées”, a détaillé Purwo Nugroho.  

“La Croix-Rouge indonésienne fait une course contre la montre pour porter assistance aux survivants mais nous ne savons pas ce que nous allons trouver là-bas”, a observé Jan Gelfand, un responsable de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) à Jakarta. 

Les secours doivent désormais venir en aide à de nombreux sinistrés, comme ici à l'aéroport Mutiara Sis Al Jufri.

Les secours doivent désormais venir en aide à de nombreux sinistrés, comme ici à l’aéroport Mutiara Sis Al Jufri.

Antara Foto/Rolex Malaha

Alors que les secousses ont été ressenties à des centaines de kilomètres, très peu d’informations parvenaient de Donggala, une région au nord de Palu où au moins une personne a trouvé la mort dans les tremblements de terre. “Nous n’avons pas d’information de Donggala et c’est très préoccupant”, a confirméce responsable. 

Pas de victime française répertoriée samedi après-midi

Quelques heures plus tôt, les premières images venues de la ville située sur la côte ouest des Célèbes (350 000 habitants) montraient déjà des corps allongés près de la côte, certains recouverts de couvertures bleues. Des carcasses de véhicules témoignent de la violence de la vague qui s’est abattue sur la côte. Alors que les hôpitaux sont dépassés par l’afflux de victimes, de nombreux blessés étaient soignés à l’extérieur.  

Cependant, “aucune victime française n’a été identifiée dans les bilans effectués à ce stade”, selon le ministère des Affaires étrangères interrogé par Franceinfo. Mobilisé, le Secours populaire français a par ailleurs lancé ce samedi un appel au don pour venir en aide aux habitants.

L’Express

_______________________________________________________________

02/10/2018 Màj: 1234 Morts

Libération