Le Rapport de Force Change: Des Scientifiques Chinois ont donné naissance à des cochons dont certains organes comportent des cellules de macaque

En génétique, une chimère est un organisme composé d’au moins deux populations de cellules issues de génomes d’espèces différentes – l’une, en grande majorité, et l’autre, en minorité. L’organisme chimérique reste donc très proche d’un individu de l’espèce des cellules majoritaires. Néanmoins, certains de ses tissus et organes présentent des cellules d’une autre espèce. Des généticiens chinois ont récemment fait naître de tels organismes chimériques, selon le New Scientist et une étude publiée le mois dernier dans la revue Protein & Cell. Grâce à la méthode de fécondation in vitro, ces chercheurs ont donné naissance à deux chimères cochons-macaques. Ces dernières sont néanmoins morts au bout d’une semaine.

Tang Hai du laboratoire State Key de biologie de Beijing et son équipe ont cultivé des cellules souches de macaque crabier (Macaca fascicularis). Ils y ont ensuite introduit une protéine de fusion, qui s’insère dans le matériel génétique des cellules par recombinaison de l’ADN. Cette protéine, appelée GFP (« Green Fluorescent Protein »), émet une légère lumière verte lorsqu’elle est synthétisée. Les cellules produisant de la GFP sont ainsi discernables plus facilement des autres au microscope. Après avoir obtenu des embryons de porc par fécondation in vitro, les généticiens y ont inséré les cellules souches fluorescentes de macaque. Celles-ci, dites pluripotentes, sont capables de se différencier de la même manière que les cellules embryonnaires. Ainsi, au fur et à mesure de la croissance des embryons de cochon implantés dans l’utérus de truies, les cellules de macaque se sont « mélangées » avec les cellules de porc pour former les organes et les tissus des futurs porcelets. Les scientifiques chinois sont parvenus à constater la teneur du partage grâce à la lumière verte émise par les cellules de macaque. Au total, entre une cellule sur 1000 et une cellule sur 10 000 des deux chimères cochons-macaques seulement provenaient des cellules souches de macaque initiales.

Journal du Geek