La blanche “de Lesquen” assignée en justice par des chibanis

Ces Chibanis reprochent à leur ancienne avocate de retenir les indemnités qui leur reviennent. En janvier, la SNCF avait été condamnée à verser plus de 150 millions d’euros à 848 ex-cheminots.

Vingt-deux Chibanis, des retraités d’origine nord-africaine qui ont fait condamner la SNCF pour discrimination, ont porté plainte contre leur ancienne avocate pour “abus de confiance”, lui reprochant de retenir les indemnités qui leur reviennent, selon la plainte consultée samedi, et révélée par Médiapart.

Contactée, Clélie de Lesquen-Jonas, l’avocate mise en cause, a dénoncé une “fake news” et prévenu qu’elle lancerait “probablement une action en diffamation”.

Le 31 janvier 2018, la cour d’appel de Paris avait condamné la SNCF à verser plus de 150 millions d’euros de dommages et intérêts à 848 ex-cheminots, des Marocains pour la plupart.

Europe 1