Köthen (Germania), Leukocratie: 2500 Blanchistes manifestent dans le centre-ville (Màj: Ils auraient hurlé “White Resistance”)

L’Allemagne craint le retour des violences après la mort, dans la nuit de samedi à dimanche 9 septembre, d’un jeune Allemand dans une bagarre à Köthen et l’arrestation de deux suspects afghans.

Environ 2 500 personnes, selon la police, ont manifesté à l’appel de l’extrême droite dimanche soir dans cette ville située dans l’Etat régional de Saxe-Anhalt, dans l’ex-RDA. Dans une atmosphère tendue, les participants criaient « Résistance ! Résistance ! » pour dénoncer les demandeurs d’asile et la politique migratoire du gouvernement. « Aujourd’hui est un jour de deuil mais nous allons transformer la tristesse en colère », a lancé un orateur à la foule, avant d’ajouter : « Oeil pour oeil, dent pour dent ! ».

 

 

Plusieurs agitaient des drapeaux allemands. Certains portaient des T-shirts avec le slogan « White resistance ». Une contre-manifestation de 200 personnes de la gauche radicale s’est également tenue dans la soirée à Köthen.

Le journaliste du Monde, Thomas Wieder, est présent sur place.

Selon plusieurs médias, notamment le quotidien Die Welt et la chaîne de télévision publique locale MDR, la victime, un Allemand de 22 ans, est décédé d’une hémorragie cérébrale à la suite d’une violente dispute. Elle l’opposait, lui et un deuxième homme qui l’accompagnait, d’une part, et les deux Afghans.

Ces derniers, âgés de 18 et 20 ans, ont été interpellés et sont souçonnés pour le premier de « coups et blessures volontaires graves » et pour le second de « blessures volontaires graves ayant entraîné la mort ». Et ce même si, dans le même temps, le parquet a précisé, après l’autopsie, que l’arrêt cardiaque n’avait pas été directement causé par les coups portés lors de la bagarre.