Jupiter™ en Australie

Le président de la République a été épinglé par la presse australienne pour un mauvais emploi du mot “delicious” en anglais, qui l’a conduit sans le vouloir à tenir des propos à connotation sexuelle. 

Depuis son arrivée à l’Élysée, Emmanuel Macron s’est distingué par un niveau d’anglais à toute épreuve. Contrairement à de nombreux présidents français avant lui, le chef de l’État s’exprime dans la langue de Shakespeare lors de ses déplacements à l’étranger, dans un niveau dont il n’a habituellement pas à rougir. Mais lors de sa visite en Australie, le président de la République a commis un impair de traduction: il a employé un “faux-ami”, utilisant le mot anglais le plus proche pour traduire littéralement le terme français “délicieuse”.

Il était en train de remercier le Premier ministre et “sa délicieuse épouse” pour leur accueil et pour la préparation de ce voyage. “I want to thank you and your delicious wife for…”, a-t-il déclaré. Oui mais voilà, “delicious” en anglais ne s’emploie que pour parler de nourriture. Utilisé pour parler d’une personne, il prend un caractère sexuel. Si le Premier ministre s’est contenté de sourire devant cette bévue, la presse australienne s’en est donné à coeur joie sur les réseaux sociaux. Pour le Sydney Morning Herald, il s’agissait là d’un “lapsus” du président français. “Traduire est parfois difficile”, a relevé ABC Sydney.

MSN