Jeux Olympiques Blancs: Les Dopés du ski alpins avaient des profils sanguins suspects

Les sportifs impliqués dans le réseau de dopage démantelé fin février en Autriche et en Allemagne avaient, pour leur grande majorité, été signalés pour des profils sanguins suspects, a-t-on appris mercredi auprès de l’AMA.

“On a au moins sept athlètes identifiés” depuis le début de l’affaire et “ces passeports (biologiques) n’étaient pas normaux. Certains avaient été identifiés comme étant suspects, d’autres avec de fortes présomptions de manipulations sanguines”, a expliqué mercredi à l’AFP le directeur scientifique de l’Agence mondiale antidopage (AMA), Olivier Rabin.

Dans le cas d’un sportif, le passeport biologique ne contenait pas suffisamment de données pour révéler des soupçons, a-t-il précisé, en marge d’une réunion de l’agence à Lausanne.

“Après, que la suspicion se convertisse en cas avéré de dopage, c’est autre chose”, a expliqué Olivier Rabin, rappelant qu’il faut l’avis unanime de trois experts pour ouvrir une procédure disciplinaire sur la foi des données du passeport biologique.