Jeux de Massacre, 10 secondes/10 Meurtres: Trente millions de dollars pour les assassins de la première Coupe du monde « Fortnite »

Featured Video Play Icon

Deux cents joueurs vont s’affronter samedi 27 et dimanche 28 juillet, à New York, à l’occasion de la finale de la première Coupe du monde Fortnite, avec 30 millions de dollars de prix à la clef, un événement qui vise à entretenir la popularité de ce jeu vidéo phénomène.

Ils sont tous jeunes, voire très jeunes, ces gameurs qui vont converger vers l’immense enceinte Arthur-Ashe – où se joue chaque année l’US Open de tennis, dans le Queens –, qui sera transformée pour l’occasion. L’Anglais Mongraal, le Belge DRG ou le Français Snayzy, tous qualifiés pour la finale, sont mineurs mais déjà connus du monde des jeux vidéo, presque uniquement sous leur pseudonyme de joueur.

Lire aussi  De simple jeu à prototype de réseau social, comment « Fortnite » entend durer

Trois millions pour le vainqueur

Avant même le début du tournoi, ils sont assurés de repartir chacun avec 50 000 dollars. La victoire finale leur assurerait 3 millions de dollars, soit quasi autant que le vainqueur du prochain US Open (3,8 millions). Sur l’ensemble de la saison, qui comprenait dix semaines de qualifications et la finale, Epic Games, l’éditeur de Fortnite, aura lâché 100 millions de dollars de prix, du jamais-vu. Une façon d’entretenir le succès de ce jeu lancé en juillet 2017 et au format dit « Battle Royale », dans lequel il faut éliminer les autres joueurs et rester le seul survivant pour l’emporter.

Le Monde