Jambonisme, Fondamentalisme Culinaire: Un Voyou Blanchiste en prison pour avoir fait cuire des côtes de porc.

Rentrer chez soi après une longue journée de travail et sentir depuis la porte d’entrée le doux fumet d’une viande qui grille sur le barbecue, quel plaisir. Sauf quand on vit tout seul et que normalement il ne devrait y avoir personne à la maison, parce que là, ça peut vite devenir angoissant !

C’est pourtant ce qui est arrivé à un habitant du Temple-sur-Lot en août dernier. En rentrant chez lui il trouve un inconnu, habillé avec des vêtements qu’il a manifestement empruntés dans l’armoire de la chambre. Il est plutôt sympathique, il n’a rien dégradé, et a même fait la vaisselle que le propriétaire avait laissée le matin en partant.

 
 

Celui-ci a le mérite de ne pas s’énerver, il demande à l’intrus de quitter sa maison, et va voir ses amis, qui sont aussi ses voisins, pour leur raconter sa mésaventure. Mais l’homme ne part pas. Pire encore il s’installe au jardin, pour manger tranquillement les côtes de porc qu’il a prises dans le frigo et qu’il a fait griller. Cette fois c’en est trop, le légitime occupant des lieux, et accessoirement propriétaire des côtes de porc, appelle les gendarmes qui viennent cueillir le squatteur.
Une pizza, un petit whisky et une bonne bière

Celui-ci explique alors très calmement, avec beaucoup de détachement, ce qui s’est passé. Il sort de garde à vue, où une convocation au tribunal lui a été signifiée pour le mois de février. Il passe devant cette maison, qu’il trouve jolie, alors il entre, en forçant la porte du garage. Il prend une douche, emprunte au propriétaire quelques vêtements puis fait la vaisselle qui traînait dans l’évier. Ensuite il s’offre un petit whisky dans le canapé, devant la télé, les pieds dans les claquettes d’un autre. Comme il a faim, il finit la demi-pizza qui se trouvait dans le réfrigérateur, avec une bonne bière bien fraîche, il faut bien lutter contre la chaleur ! L’après-midi, c’est sieste, mais après la sieste, la pizza du midi ayant visiblement été trop frugale, il décide d’allumer le barbecue et d’y faire cuire les côtes de porc qu’il a trouvées dans le frigo. Et c’est là que le propriétaire rentre chez lui…

Pour expliquer son comportement, au tribunal d’Agen, il dit juste qu’il avait faim, qu’il était fatigué. Face à la procureure qui lui demande tout de même pourquoi il s’est approprié ainsi le bien d’autrui, pourquoi il a pénétré dans cette maison pour s’y comporter comme chez lui, il a simplement déclaré : « Parce que c’était simple, parce que c’était joli. » Il a avoué, pendant sa garde à vue avoir occupé d’autres maisons sans y avoir été invité.
Le tribunal a condamné le squatteur à 6 mois ferme, avec maintien en détention

La Depeche