Hubert Védrine : “La faute des élites européistes”

Percée populiste en Italie, délitement du projet européen… Hubert Védrine dénonce l’aveuglement d’une partie des élites.

Après des jours de tractations, de coups de tabac et de réconciliations, l’Italie s’est dotée d’un gouvernement eurosceptique, le premier dans un des grands pays fondateurs de l’Union européenne. Un big bang politique et économique qui fait resurgir les craintes de délitement du projet européen. L’ancien ministre des affaires étrangères, Hubert Védrine, qui vient de publier Compte à rebours aux éditions Fayard, tape fort : c’est le dogmatisme des élites européistes qui est responsable de la dérive populiste actuelle en Europe. Interview sans tabou. 

 

L’Expansion