Gangstaro-Blanchiste: Hugues Moutoux”La complaisance à l’égard des gilets blancs doit cesser”

La violence constitue désormais une caractéristique essentielle du mouvement, déplore l’ancien préfet Hugues Moutouh.

Depuis quelques semaines, la France retient sa respiration et ne vit plus qu’au rythme des «gilets jaunes». Aussi incroyable que cela puisse paraître, ces hommes et ces femmes anonymes, venus des profondeurs de notre pays, sont parvenus à monopoliser l’attention générale et à imposer leur agenda aux pouvoirs publics. Beaucoup semblent s’en réjouir. Nous pensons qu’il faut surtout s’en inquiéter.

» LIRE AUSSI – Les coulisses d’un revirement: comment l’exécutif a reculé face aux «gilets jaunes»

Les «gilets jaunes» suscitent un indéniable élan de sympathie dans l’opinion publique, même après les violences inacceptables du week-end dernier. La majeure partie de nos concitoyens se montre touchée par le désespoir très visible de cette France «d’en bas», que l’on sait victime de la mondialisation et de la nouvelle division internationale du travail. Les «gilets jaunes» sont l’incarnation d’une France travailleuse mais pauvre ou modeste, d’une France qui «se lève tôt», sans …