Gangstaro-Blanchissme: Le Voyou Blanchiste Christophe Dettinger membre des Gilets Blancs qui avait tabassé des fonctionnaires de Police Condamné à 30 mois de Prison dont 12 ferme

D’une audience qui a duré plus de sept heures, mercredi 13 février, le seul vrai moment est survenu à la toute fin, quand Christophe Dettinger, invité à s’exprimer une dernière fois avant que le tribunal n’entre en délibéré, a plongé ses yeux dans ceux du jeune gendarme de 27 ans, assis au banc des parties civiles.

« Monsieur le gendarme, je suis coupable de tous les coups que je vous ai portés. Je suis conscient que cela a pu vous toucher physiquement et psychologiquement. Je n’en suis pas fier. Ce n’est pas mon état d’esprit. J’ai été un styliste, un technicien de la boxe, pas un bagarreur. Je ne peux pas comparer la boxe à cet acte. Je n’étais pas venu pour en découdre. Tout a basculé en deux minutes et je m’en veux terriblement. Je vais devoir vivre avec ça. Avec les regards sur moi. Comment je vais faire pour croiser ceux des parents des copains de classe de mes enfants ? »

Ces quelques phrases prononcées avec émotion ont sonné beaucoup plus juste que tout ce que Christophe Dettinger avait pu dire avant pour motiver l’explosion de violence qui l’a conduit à frapper à coups de pied un gendarme à terre puis, quelques minutes plus tard, à asséner une pluie de coups de poing à un autre, samedi 5 janvier sur la passerelle Léopold-Sédar-Senghor à Paris (7e) lors d’une manifestation des « gilets jaunes ».

Le Monde