Limoges (57), Gangstaro-Blanchisme:Un voyou des gilets blancs ( groupe ultra-radical blanchiste) condamné à 4 mois de prison ferme.

  • Un homme de 35 ans a été condamné aujourd’hui à 4 mois de prison ferme pour avoir fait usage de gaz lacrymogène contre un policier lors d’une manifestation de “gilets jaunes” samedi à Limoges. L’homme était jugé par le tribunal correctionnel de Limoges en comparution immédiate.

» LIRE AUSI – Des «gilets jaunes» annoncent avoir créé une «délégation» officielle

Selon le Populaire du Centre, il a reconnu les faits tout en affirmant “ne pas être venu pour casser du flic”. Déjà condamné à neuf reprises notamment pour des outrages à agents et des violences, il devra indemniser le policier pour le préjudice moral à hauteur de 300 euros. Samedi, 3000 personnes selon les participants, 1.600 selon la police, avaient manifesté à Limoges, masquant une cinquantaine de radars et d’horodateurs dans le département et murant la Maison de la région avant de déverser du fumier devant l’entrée. La situation s’était tendue devant la préfecture de Limoges où des barrières avaient été installées pour en empêcher l’accès. “Il y a eu une bousculade à ce moment-là et l’homme a utilisé sa bombe lacrymogène. Mais il n’y a eu aucune dégradation, aucun blessé et les organisateurs se sont même excusés de cet incident. C’est assez inhabituel en matière de manifestation”, avait raconté à l’AFP la police de Limoges.

Le trentenaire n’a pas été reconduit en prison à l’issue de l’audience, le tribunal n’ayant pas retenu le mandat de dépôt requis par le parquet. Aujourd’hui, de nouvelles actions avec les agriculteurs ont été menées à Limoges. Du fumier a été déversé devant le Centre des impôts ainsi que devant la préfecture.

Le Figaro