Gangstaro-Blanchisme: Un Voyou des Gilets Blancs(Groupe Ultra-Radical Blanchiste) refuse d’obtempérer à une charge de la police(Màj Il décide de porter plainte)

Featured Video Play Icon

La scène, filmée, est d’une violence indiscutable. Samedi vers 18 h, alors que la manifestation des gilets jaunes – infiltrée par les “Black Bloc” – dégénérait en jets de projectiles et gazage de dispersion, les talkies-walkies des policiers crépitent dans le secteur Canot, à Besançon. L’un d’eux appelle des renforts de toute urgence, l’interpellation d’un casseur tournant au vinaigre.

Visionnées au ralenti, les images tournées par Média 25 sont limpides : un fonctionnaire lancé au pas de course distribue, sans s’arrêter, un unique mais violent coup de matraque sur le visage d’un Gilet jaune prénommé Mathias.

« Je vais porter plainte car j’estime que ce coup n’était pas justifié »

Le manifestant, hésitant et passif, faisait face à un autre policier, tournant le dos à l’agent muni de l’arme. Une bombe de spray de lacrymogène venait de tomber au sol. « Je voulais partir de là […]. J’ai vu une grenade à mes pieds, je me suis écarté car j’ai cru qu’elle allait exploser. J’ai interpellé un policier en lui disant de la ramasser », a-t-il raconté à L’Est Républicain.

« Je vais porter plainte car j’estime que ce coup n’était pas justifié », précise ce lundi Mathias, dont la plaie à l’arcade a nécessité plusieurs points de suture et cinq jours d’interruption de travail.

d’interruption de travail.