Gangstaro-Blanchisme: Francesco Cali(de métèque italien) chef de la mafia de New York, retrouvé le corps criblé de balles

Featured Video Play Icon

La guerre des gangs est-elle rouverte à New York ? C’est ce que laisse craindre l’assassinat mercredi 13 mars au soir devant son domicile,  situé sur l’île de Staten Island, du parrain du clan des Gambino, l’une des 5 grandes familles de la mafia américano-italienne qui se disputent le terrain à New York. C’est une première depuis 1985, selon les médias américains qui estiment qu’une guerre de succession pourrait expliquer cet assassinat.

Il s’appelait Francesco Cali et son corps criblé de six balles et renversé par un pick-up qui a pris la fuite a été retrouvé devant son domicile de Staten Island, l’un des cinq quartiers de New York, rapporte notre correspondante à New York, Marie Bourreau.

Francesco « Franky Boy » Cali, 53 ans, était né en Sicile et plusieurs médias avaient rapporté son intronisation à la tête du clan Gambino, l’une des grandes familles de la mafia italo-américaine de New York, à laquelle il faisait déjà partie depuis plus de vingt ans.

Chef du clan des Gambino, l’un des syndicats du crime new-yorkais le plus puissant dans les années 1990, on le disait discret et extrêmement prudent depuis l’assassinat de son prédécesseur Paul Castellano à la sortie d’un restaurant de New York en 1985.

Depuis, aucun parrain new-yorkais n’avait fait l’objet d’un meurtre. Selon la presse américaine, Cali aurait cherché à développer le trafic d’héroïne et d’oxycodone, un antidouleur dérivé des opiacés qui fait des ravages aux Etats-Unis, mais un marché aujourd’hui largement contrôlé par les cartels mexicains.

RFI