Gangstaro-Blanchisme: Appels à la violence des gilets Blancs(groupe Ultra-Radical Blanchiste) contre la police

Alors qu’une nouvelle journée de mobilisation des Gilets jaunes est prévue pour samedi dans toute la France, les forces de l’ordre redoutent de nouveaux débordements potentiels les prenant pour cible. Mercredi, le compte Twitter de la Police Nationale, constatant que « des appels à la violence contre des policiers circulent sur les réseaux sociaux  », a rappelé que «  ceux qui relaient et diffusent des appels à la haine et à la violence s’exposent à des poursuites pénales  ». En l’occurrence cinq ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

« Avec ces mots, ce sont des femmes, des hommes et leurs proches qui sont visés alors que leur engagement pour assurer la paix publique est total », insiste la Police nationale. Samedi dernier, lors de la 3e journée de mobilisation, la vidéo d’un CRS échappant de peu à un lynchage sous l’Arc de Triomphe est devenue virale. Le Gilet jaune lui étant venue en aide sur le moment, accusé sur les réseaux sociaux d’être « un policier infiltré », est sorti du silence mercredi devant les caméras de France 2. « Je ne suis pas un policier infiltré, je suis un citoyen normal, ouvrier, je ne fais partie d’aucun syndicat. Je suis un Gilet jaune. C’est tout. Point ».

Lundi, toujours sur Twitter, le témoignage d’une policière de la BAC blessée lors de la journée de samedi, a également été très partagé. Elle détaillait autant les violences visant les forces de l’ordre qu’une certaine désorganisation voire un manque de matériel du côté de la police.

La Voix du Nord