Fake News: L’Ukraine a mis en scène l’assassinat de Arkadi Babtchenko

Coup de théâtre à Kiev. Près de vingt-quatre heures après l’annonce de sa mort, le journaliste russe Arkadi Babtchenko est apparu vivant, mercredi 30 mai, lors d’une conférence de presse dans la capitale ukrainienne, là même où il était censé avoir été tué de trois balles dans le dos. Convoqués pour recevoir des éclaircissements sur le meurtre, les journalistes ukrainiens ont eu droit à une mise en scène soignée – trop soignée, de l’avis de nombre d’entre eux. « J’aurais pu offrir encore une fois mes condoléances à la famille d’Arkadi Babtchenko, a débuté le chef des services de sécurité (SBU), Vassil Gritsak, mais je ne le ferai pas. Arkadi est dans le studio ! »

Le procureur général ukrainien et les chefs du SBU ont – sommairement – expliqué les raisons de cette manœuvre, qui aurait été planifiée durant deux mois : la fausse mort du journaliste, annoncée par la police, photo à l’appui, constituait l’un des éléments d’une « opération spéciale » destinée à tromper l’exécutant et le commanditaire du meurtre, qui, lui, avait été bel et bien planifié.

Le Monde