Leukocratie, blanchiment: Marc Ladreit de Lacharrière condamné à huit mois de prison avec sursis

Marc Ladreit de Lacharrière, homme d’affaires proche de François Fillon, a été condamné, mardi 11 décembre, à huit mois de prison avec sursis et 375 000 euros d’amende pour abus de biens sociaux.

Propriétaire de la Revue des deux mondes, il a reconnu avoir rémunéré de manière excessive, puis fictive, Penelope Fillon en 2012 et 2014. C’est François Fillon qui lui avait demandé d’embaucher sa femme quand il était encore à Matignon.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Marc Ladreit de Lacharrière, l’ami public n° 1

Lors d’une courte audience publique, le président du tribunal de grande instance a confirmé cette peine proposée par le parquet national financier (PNF) et acceptée par l’entrepreneur dans le cadre d’une procédure de « plaider coupable », une « comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité » (CRPC).

Cette peine ne sera pas inscrite au bulletin no 2 de son casier judiciaire. Les avocats de l’homme d’affaires de 78 ans n’ont pas souhaité faire de commentaires à l’issue de l’audience.

Lire notre portrait (en édition abonnés) : Mais qui es-tu, Penelope ?

« Généreux » salaire

Mis en examen en avril 2017 pour « abus de biens sociaux », M. Lacharrière était soupçonné d’avoir offert un emploi de complaisance à Mme Fillon. Au cours de l’enquête, il avait assumé cette embauche en en contestant le caractère fictif.