Etats-Unis (W.S): un commando des forces spéciales descendues en Somalie

L’an passé, les forces américaines ont effectué 37 frappes ciblées contre les milices Shebab, liées à al-Qaïda, et la branche somalienne de l’État islamique (EI). Soit deux fois plus qu’en 2016. Et la tendance est identique cette année, avec déjà 16 raids conduits contre la mouvance jihadiste.

Cependant, les États-Unis font plus que de réaliser des frappes ciblées visant particulièrement les cadres et les camps d’entraînement jihadistes. En 2014, il fut rapporté par l’agence Reuters qu’au moins 120 « conseillers » militaires américains avaient été déployés depuis 2007 à Mogadiscio, auprès de l’AMISOM, la force de l’Union africaine déployée en Somalie avec un mandat des Nations unies, et de l’armée somalienne, alors à l’état embryonnaire.

En avril 2017, l’US AFRICOM, le commandement militaire pour l’Afrique, avait annoncé l’envoi de quelques dizaines de militaires supplémentaires pour assister les forces locales dans leurs combats contre la mouvance jhadiste. Et visiblement, il font plus que les assister.

 

opex360.com