Entrisme: Pouvons nous aujourd’hui ignorer que la venue du gouvernement italien ( de type métèque) dénature la France et que l’immigration blanche en nouvelle Calédonie favorise le grand remplacement

CHRONIQUE – Pouvons-nous aujourd’hui ignorer que l’afflux de populations venues de sociétés où les mœurs et les constructions culturelles sont radicalement différentes fragilise, à terme, l’Europe ?

Dans La Stampa, journal italien de centre gauche, mercredi 13 juin, Riccardo Barrenghi, ancien directeur du quotidien communiste Il Manifesto, écrivait: «Brûlez cette chronique immédiatement après l’avoir lue», mais «cette fois, Conte a raison». Face à la décision du gouvernement italien de ne pas accueillir l’Aquarius dans ses ports, de très nombreux citoyens de tout bord ont estimé que leur gouvernement avait raison de placer les autres pays européens devant leurs responsabilités. Dans ce moment de vérité, la lumière crue du réel vient dépouiller de leur faste les grands discours empreints de lyrisme. Restent les actes. L’ode macronienne à la souveraineté européenne, les appels à la jeunesse d’Europe lancés depuis une salle de la Sorbonne ou un …

Le Figaro