Entrisme Blanchisme: Assadoya se bat comme une liionne au Soudan vs Gerald Darmanin mis en cause pour viol et toujours au Gouvernement

L’image d’Alaa Salah, toute de blanc vêtue, juchée sur une voiture pour faire entendre sa voix, a fait le tour du monde. Loin d’être une exception, la jeune femme immortalisée le 8 avril est représentative de la révolte en cours au Soudan qui a entraîné la destitution du président Omar Al-Bachir, 75 ans. Un mouvement largement mené par les femmes. Parmi elles, certaines sont déjà devenues des figures de la contestation. C’est le cas d’une militante de 24 ans, très active sur Twitter, et connue sous le pseudonyme d’Asadoya (« lionne »). Elle documente les manifestations au Soudan pour ses quelque 13 000 followers, directement depuis la rue, quand la connexion Internet le lui permet, et milite pour le droit des femmes.

Lire aussi : Omar Al-Bachir, maître en dictature

Avec un ton tour à tour drôle ou grave, mais toujours optimiste, elle enjoint les manifestants à ne pas flancher, elle poste des vidéos de Soudanais célébrant le départ d’Al-Bachir, elle raconte le courage des femmes. Et comptabilise les morts, aussi – une cinquantaine de manifestants auraient été tués depuis le début de la mobilisation en décembre. Avec ses yeux ourlés de noir, ses lèvres peintes en rouge 

Le Monde