Enfants victimes de viol : la levée de boucliers des personnalités contre la loi Schiappa

Près de 250 personnalités, parmi lesquelles Yvette Roudy, l’ancienne ministre ministre déléguée aux Droits de la femme sous François Mitterrand, ou l’actrice Karin Viard, demandent ce lundi au président Emmanuel Macron de “retirer” l’article 2 du projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles, porté par la secrétaire d’Etat à l’Egalité Marlène Schiappa, dont le texte est examiné en première lecture à partir de ce lundi à l’Assemblée nationale. Ils jugent effet cet article peu protecteur pour les enfants victimes de viols.

 

Depuis sa présentation en mars en Conseil des ministres, l’article 2 cristallise en effet les critiques. Très attendu par les associations de défense des droits des femmes et des enfants, choquées après deux retentissantes affaires où des fillettes de 11 ans avaient été considérées comme consentantes par la justice, il prévoit de “renforcer la répression des infractions sexuelles sur mineurs”.

Or, pour les auteurs de cette lettre ouverte au Président de la République, il “fait l’inverse”. Ils ont mis en ligne leur lettre sous forme de pétition pour tenter de faire poids contre cet article 2.

La depêche